Les CLSM : pour agir en faveur de la santé mentale des habitant·es #Normandie

02 juin
Partenaire
Retour
AccueilAgendaLes CLSM : pour agir en faveur de la santé mentale des habitant·es #Normandie

Pour agir en faveur de la santé mentale des habitant·es – notamment des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) en Normandie

Plus d’un an après le début de l’épidémie de Covid-19, qui a produit des bouleversements dans toutes les sphères de notre vie, la santé mentale des Français·es apparaît durablement dégradée: en mars 2021, près d’un tiers de la population exprime les symptômes d’un état dépressif ou anxieux (enquête CoviPrev, Santé publique France).

En effet, en plus du caractère imprévisible et incertain de la période que nous vivons, les mesures prises comme le confinement et la distanciation physique ont conduit à un isolement social, un sentiment de solitude et d’inquiétude, un manque d’activités ou encore une consommation accrue d’écrans : autant de facteurs de risque connus de problèmes de santé mentale.

Plusieurs enquêtes nationales et internationales ont par ailleurs montré que ces risques liés à la santé mentale sont traversés par de fortes inégalités, les personnes dont les conditions de vie sont les plus précaires et se sont le plus dégradées étant davantage touchées. Les impacts ont ainsi été différents selon le niveau de vie, les conditions de travail et de logement des individus ou encore leur degré d’insertion dans des réseaux de solidarité.

Au niveau international, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a recommandé lors de son Conseil exécutif en janvier 2021 d’ « appliquer une approche globale au niveau de la société pour promouvoir, protéger et prendre en charge la santé mentale ».

Au niveau national, dès avril 2020, Fabrique Territoires Santé et Élus, Santé Publique & Territoires alertent dans un communiqué sur la « nécessité de donner aux collectivités territoriales une place déterminante » afin de faire reconnaître la place éminente du « local » dans la promotion de la santé. Parallèlement le Réseau national des centres ressources politique de la ville (RNCRPV) signale le risque accru pour les populations résidant en QPV et la nécessité d’agir pour renforcer leur santé mentale et leur bien-être psychique dans le cadre des réflexions nationales concernant le plan de relance.

Les Conseils locaux de santé mentale (CLSM), outils de concertation et coordination autour de la santé mentale d’un territoire, répondent à un double objectif :

  • Celui de co-construction de réponses globales et transversales dans le domaine de la santé mentale : en associant élus locaux, acteurs de la psychiatrie et personnes concernées, l’action des CLSM vise essentiellement les déterminants sociaux et est centrée sur la promotion de la santé mentale et la prévention

Celui d’une action ciblée, notamment à destination des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV).

La Normandie compte aujourd’hui 8 CLSM actifs (15 en projet) mais au 1er janvier 2020, seulement 14% des territoires en contrats de ville étaient couverts par un CLSM dans la région – contre 36% en moyenne nationale. C’est face à ce constat, couplé au contexte actuel, qu’il a été décidé d’organiser une demi-journée régionale, le 2 juin 2021 de 9h à 12h30 au format webinaire, dédiée à cette thématique. Un autre temps d’échange en format « ateliers de travail » sera organisé quelques semaines après le webinaire afin d’approfondir les problématiques soulevées par les participants. Cette demi-journée aura pour objectif de sensibiliser les acteurs de la région – et surtout ceux de la politique de la ville – à la santé mentale et de les encourager à agir en faveur de celle-ci via la mise en place de CLSM.

Cette demi-journée est co-organisée par le Centre national de ressources et d’appui aux CLSM (Centre collaborateur de l’OMS pour la recherche et la formation en santé mentale), l’ORS-CREAI Normandie porteur du Centre ressources politique de la ville et développement territorial Normanvilles, Fabrique Territoires Santé, les CLSM de Cherbourg-en-Cotentin, Picauville et Caen, avec la participation de l’ARS Normandie, de l’Assemblée des communautés de France (AdCF) et le soutien de Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT)

Le webinaire s’adresse aux :

  • Élu·e·s locaux·ales
  • Équipes politique de la ville des collectivités (chef·fe·s de projet, chargé·e·s de mission, équipes Projets de réussite éducative, coordonnateur·rice·s de Conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance, etc.)
  • Services de l’État en charge de la politique de la ville et les Délégué·e·s du préfet
  • Coordonnateur·rice·s de santé (RTPS, ASV, CLS, CLSM)
  • Professionnel·le·s de santé
  • Médiateur·rice·s santé intervenant dans les QPV
  • Acteur·rice·s du logement (bailleurs sociaux, associations de locataires, associations d’intermédiations locatives, etc.)
  • Acteur·rice·s de l’insertion professionnelle
  • Associations et acteur·rice·s de proximité (CCAS, centres sociaux, prévention spécialisée, etc.)
  • Usager·ère·s de services de santé mentale
  • Familles et aidant·e·s de personnes ayant des troubles de santé mentale
  • Citoyen·nes, conseils citoyens

S'inscrire :

Infos
Date de début
02 juin à 9:30
Date de fin
02 juin à 0:30
Lieu de l'événement

Visioconférence

Découvrez aussi